Le 16 août 2007, Inger entreprend l’auto production de son album Wild Woman. Avec l'aide d'Alexandre Valade, lauréat du Festival de la chanson de Granby en 2000, elle enregistre une quinzaine de chansons dans une approche dépouillée de guitare et voix. Cette phase, se terminant au mois de décembre de la même année, peut se décrire comme étant celle de la préproduction. Quelques éléments sont conservés au produit final, dont l’interprétation de la chanson Johnny.

À l'hiver 2008, Inger décide de donner une nouvelle orientation à son projet, en ajoutant des arrangements musicaux. Pour y arriver, elle s’associe à Christian Morisset, lauréat ACI du Festival de la chanson de Granby en 1997. Ensemble, ils créent un son qu'on pourrait qualifier de "néo-hippie". Christian ajoute des guitares électriques et modernise les sonorités originalement folk et classique.  Multi-instrumentiste, il guide une équipe de musiciens chevronnés. Les musiciens apportent également leur part de créativité : Rick Haworth et Jocelyn Tellier aux guitares, Marc Chartrain à la percussion, Éric Auclair à la basse, Marie-Hélène Cardin aux choeurs, Patrick Lavoie au violoncelle et, Salomon et Alexandre Valade au piano.

À l'automne 2009, bien que l'enregistrement ne soit pas complètement achevé, Alexandre Valade débute l'édition et le mixage des chansons. Pendant près d’un an et demi le projet évolue entre l’enregistrement et le mixage. Plusieurs idées nouvelles sont explorées et les textures sonores se complexifient. Au printemps 2011, Inger peaufine son projet et enregistre de nouveau la plupart de ses pistes vocales. Ce n'est qu'à la toute fin que Christian Morisset convainc Inger d'achever la chanson Wild Woman, qui deviendra la chanson-titre du disque.

Jusqu'en décembre 2011, l’album est passé au peigne fin, avant d'aboutir entre les mains de Guy Hébert. Celui-ci apporte un nouveau souffle au projet. Il amène l'album à bon port au Studio de mastering Karisma.

Les textes sont surtout en anglais. Par contre, la chanson Quand elle est partie et une portion de la chanson Wishing Well sont en français.  

L'album est intense au niveau émotionnel et témoigne d'un passage, d'une catharsis. Le thème principal de l'album Wild Woman a été inspiré par la lecture du livre Women Who Run with the Wolves de Clarissa Pinkola Estes.




But now, I'm a wild woman
Yes, I know I am
I'm a wild woman
Catch me if you can
I look in the mirror
And what do I see?
I see a wild woman
Looking back at me

Extrait de "Wild Woman"
Paroles et musique © 1995 Inger Woest / Inger Woest et Christian Morisset

Le sous thème de l’album est la spirale métaphorique qui traverse le disque.

Each song is 
A bead on a necklace
A flower in a bouquet
A moment in time
Music and rhyme
A dot on a line
A line, thread
Weaving in and out

Extrait de Spiral Time
Poème et musique © 2011 Inger Woest / Inger Woest et Alexandre Valade



Guit-Art  Librefacebook
Un magnifique site web réalisé par Saïvann